Approximation d'une courbe de stabilité de navire

Cas des petits navires

Situation Initiale

Les données suivantes ont été obtenues à partir d’un calcul conventionnel des courbes de stabilité

Elles concernent une vedette de pêche au cas de chargement maximum

La hauteur métacentrique peut aussi être calculée par un essai à quai de la période de roulis (1) et le moment quadratique de la surface de flottaison par une évaluation de ses dimensions (2)

Ce qui permet de s'affranchir , lorsque les données ne sont pas disponibles , de la numérisation des formes et du calcul de la position du centre de gravité

Le modèle du parallélépipède moyen ne peut s'appliquer que si l'assiette du navire est nulle ou suffisamment petite pour être négligée


-    Longueur de flottaison =
5,50 m

-    Volume de carène =
1,94 m3     Poids total du navire / 1,025

-    GM =
1,00 m

-    Franc-bord =
0,14 m

-    I = 2,71 m4


Plan des formes

Le volume étanche de la coque est constitué d’un double fond totalement fermé

Le dessus du bordé est ouvert et le tableau arrière est muni de dalots pour l’évacuation de l’eau




Courbe de stabilité


Bras de leviers de redressement

Parallélépipède moyen en vert , navire en rouge


Pour les petits navires, il est difficile de maintenir un niveau élevé de réserve de stabilité

Il en résulte une diminution accrue de la hauteur 
de vague significative , valant 0,80 mètres dans cet exemple 

Elle serait voisine de 1,25 mètres si le bras de levier de redressement maximum pouvait être comparable aux navires précédents




(1)   Le GM et la période  de roulis T sont liés par la relation  :
    -    GM = ( 0,85 * largeur du navire /  T ) ^ 2  , oscillations libres et non entretenues,  plan d'eau calme
  Un GM important n'est pas nécessairement un avantage car il induit une faible période de roulis avec de fortes accélérations de rappel.  Inversement un roulis anormalement mou à la mer est le signe d'une diminution dangereuse du GM

(2)   Le moment quadratique de la surface de flottaison s'obtient en calculant la moyenne des cubes des largeurs de flottaison à intervalles équidistants :
     -    I =   ( somme des cubes des largeurs  /  nombre d’intervalles )  * L  /  12
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=